| Page précédente | . . . . | Retour Accueil | . . . . | Page suivante |

L'itinéraire d'Hannibal en Gaule
et dans les Alpes.

Quel autre exploit de l'Antiquité a suscité autant d'admiration et autant d'interrogations que le franchissement des Alpes par Hannibal ? Considérée à l'époque comme une prouesse proche des exploits mythologiques des dieux ou demi-dieux grecs, cette traversée d'Hannibal continue aujourd'hui de nous étonner, mais aussi de nous intriguer car nous ne savons toujours pas d'une manière définitive par quel chemin Hannibal a franchi les Alpes. C'est en l'an 218 avant notre ère qu'Hannibal, accompagné de plus de 60 000 hommes s'élance dans une traversée d'une partie de l'Europe et de l'Afrique et franchit la barrière des Alpes. Cet exploit a été largement commenté lors des deux siècles suivants par des historiens dont les plus connus sont le grec Polybe et le romain Tite-Live. Aujourd'hui, ces deux récits par leur imprécision ou peut-être leur sobriété ne permettent pas de reconstituer certaines parties du tracé de l'itinéraire d'Hannibal, ce qui n'a fait qu'enflammer l'imaginaire des nombreux commentateurs qui se sont livrés au décryptage du parcours d'Hannibal. Ces deux récits auront le mérite de faire découvrir au Monde antique cette région des Alpes complètement ignorée jusqu'alors.

La passion pour cette épopée reprend de plus belle au début du 19e siècle à la suite des campagnes napoléoniennes, dont l'inspiration venait de grands meneurs d'hommes comme Hannibal. Napoléon a lui-même franchi les Alpes avec son armée par le col du Grand St-Bernard et à la fin de sa vie, lors de sa captivité, il s'est passionné pour découvrir l'itinéraire d'Hannibal à travers les Alpes. Au 20e siècle, cette ferveur pour trouver le vrai col emprunté par Hannibal n'est pas retombée. D'après les spécialistes, plus de 850 livres consacrés à la traversée de la Gaule et des Alpes par Hannibal ont été écrits. Cette profusion d'ouvrages décrit, comme on peut s'y attendre, une multitude d'itinéraires divers. Depuis les routes les plus méridionales depuis le col de Larche aux plus septentrionales avec le col du Grand Saint-Bernard.

Entre ces deux cols extrêmes, un grands nombres de cols ont été proposés comme des candidats sérieux, mais trois cols rassemblent les suffrages des spécialistes et des historiens : Le col du Petit Saint-Bernard, le col du Mont-Cenis et enfin le col du Mont-Genèvre. A chacun de ces cols correspondent des itinéraires précis qui utilisent avec plus ou moins de réalisme les informations délivrées par les historiens antiques.

Découvrez l'aventure d'Hannibal dans les pages suivantes

Hannibal sur les Alpes

L'itinéraire d'Hannibal

Le passage des Alpes

La nagivation dans ce site est horizontale, c'est à dire qu'il suffit de naviger entre les pages "suivantes" ou précédentes". Vous pouvez accédez aussi directement aux pages suivantes en utilisant leurs liens :

Le mystère d'Hannibal

Les sources sur Hannibal

L'armée d'Hannibal

La carte de Peutinger

La traversée du Rhône par Hannibal

La fuite d'Hannibal

hannibal

La table de peutinger

Le texte de Polybe

Le texte de Tite-Live

Cartes de la Gaule

La plupart des images et les texte ce site sont "tous droits réservés". En d'autres termes, la copie expose son auteur à des poursuites pénales conformément aux lois du 11 mars 1957 et du 3 juillet 1985.


| Page précédente | . . . . | Retour Accueil | . . . . | Page suivante |