| Page précédente | . . . . | Retour Accueil | . . . . | Page suivante |

Le détour par la gauche

La phrase équivoque

Après l'intermède des deux chefs gaulois, les textes des deux auteurs semblent diverger, et même plus que cela, le texte de Tite-live est tellement peu clair qu'il faut le relire plusieurs fois pour essayer d'en obtenir la substance. voici la phrase dans son ancienne traduction classique qui dénature son sens :

Les dissensions des Allobroges apaisées, Hannibal, qui se dirigeait vers les Alpes, n'en prit pas encore directement le chemin. Il se détourna sur la gauche vers le pays des Tricastins, et, côtoyant l'extrême frontière des Voconces, il pénétra sur le territoire des Tricorii, sans éprouver sur sa route aucun retard, jusqu'aux bords de la Durance.

L'étonnement de Serge Lancel dans son excellente biographie d'Hannibal pour ce point précis résume bien le sentiment qu'on a à la lecture d'un tel passage :

"Et Tite-live, comme un randonneur dont la boussole se serait affolée, se met à divaguer. Le texte est clair, sans le moindre soupçon d'altération, mais déconcertant. Car, pour ne rien dire de l'incompréhensible "vers la gauche" (ad laeuam), qui eût fait aller Hannibal soit vers l'ouest, par rapport à l'axe du Rhône, soit au mieux vers le nord, par rapport à celui de l'Isère, l'itinéraire décrit par Tite-live fait redescendre le Carthaginois vers le sud..."

On ne peut pas reprocher à la traduction ci-dessus de s'éloigner véritablement du mot à mot et dans un certain contexte, elle serait correcte. Mais dans le contexte qui nous interesse, cette traduction débouche sur un non sens d'un point de vue topographique. La confusion vient d'abord d'une petite dérive dans la précision de la traduction qui valide un décalage chronologique dans le déroulement des événements. Cette phrase qui aurait dû être placée immédiatement après le passage du Rhône pour plus de clarté, est malencontreusement placée trop tard dans le texte même si l'intention de Tite-Live de faire le point de la situation après le long intermède avec les Allobroges est louable. La tournure est maladroite, même si il est extrêmement difficile de se permettre de porter un jugement sur le texte d'un écrivain dont le latin écrit est exemplaire. Le fait est que la laborieuse traduction de cette phrase débouche sur un non-sens.

Voici le texte latin original et une traduction plus précise et completée de mots facultatifs entre parenthèses.

Sedatis certaminibus Allobrogum cum iam Alpes peteret, non recta regione iter instituit sed ad laeuam in Tricastinos flexit; inde per extremam oram Vocontiorum agri tendit in Trigorios, haud usquam impedita uia priusquam ad Druentiam flumen peruenit.

Après avoir réglé le conflit entre les Allobroges, Hannibal reprit sa route vers les Alpes. Il décida de ne pas emprunter la route usuelle qui y mène directement mais de faire un détour par la gauche dans le pays des Tricastins.( pour ensuite rejoindre l'Isle) et de là en longeant la frontière située à l'extrémité du territoire des Voconces, il pénétra sur le territoire des Tricoris, puis, sans rencontrer de difficultés sur sa route il atteignit les bords de la Durance.

L'intention de Tite-Live est bien de nous faire un résumé chronologique de la situation suite à la diversion du long paragraphe consacré aux Allobroges. Il utilise ni plus ni moins la technique du flash back qui consiste à nous ramener en arrière : la première partie résume les événements passés, la seconde partie résume les événement à venir.

la première partie de la phrase parle sans ambiguité de la décision qu'a pris Hannibal d'abandonner la voie directe de la Durance pour trouver un chemin plus au nord, donc à gauche et en direction des Tricastini. Les précisions apportée dans la nouvelle traduction conforte le sens de la phrase dans le bon contexte. Non Instituit peut se traduire "il décida de ne pas emprunter" plutôt que "il n'emprunta pas", ce qui rattache plus clairement l'action à la grande décision prise 4 jours auparavant. On remarque que le mot iter (la route) est doublement qualifié par deux mots dont on pourrait croire que le sens se superpose. Il n'en n'est rien : recta placé à coté de regione indique bien un sens plus large que directe, un sens plus généralement utilisé qui est : usuelle, habituelle classique, alors que regione se traduira par directement. La référence à la route classique de la Durance est claire. Il faut traduire les mots "recta regione iter" par "la route classique et directe". La référence à la voie Hérakléenne qui passe par la Durance est sans ambiguité. Et enfin dans la deuxième phrase Inde( de là) fait référence au lieu où on se trouve, inde fait référence à l'Isle où vient d'être réglé le conflit.

Un trajet limpide

Revenons maintenant au trajet proposé par Tite-Live à la lumière de cette nouvelle donne. Tite-Live nous rappelle donc qu'Hannibal a pris la décision d'abandonner la voie classique des Alpes et qu'il décide de faire un grand détour par le nord qui le ménera à l'Isle des Allobroges, puis de là il poursuivra son chemin en longeant le nord puis l'Est du massif du Vercors qui est effectivement la frontière la plus éloignée du territoire des Voconces. Ensuite il pénétre sur le territoire des Tricori qui occupent la vallée du Drac. Tout est clair, la route du Drac est la seule et unique route qui permette de traverser le territoire des Tricori. Puis enfin il atteind la Durance. Il faut se rendre à l'évidence : La route décrite par Tite-live est exactement la même que celle décrite par Polybe.

Certains historiens ont cru comprendre dans la traduction de cette phrase correspondait à un demi-tour depuis l'isle qui ramenerait Hannibal dans le territoire des Tricastins, puis à la rermontée de la vallée de la Drôme. Cette hypothèse est tellement en contradiction avec les textes dont nous disposons qu'il n'est pas utile de l'aborder. Disons simplement que cet itinéraire méridional fait passer Hannibal au cœur même du territoire Voconce alors que Tite-live prend la peine de juxtaposer deux mots "extremam oram" (la frontière la plus éloignée) pour préciser sa route par rapport aux Voconces et d'autre part une fois engagée dans la vallée de la Drôme pour rejoindre ensuite la Durance, hannibal n'a plus aucune possibilité de traverser le territoire des Tricori.

 

Le texte de Polybe

Le texte de Tite-Live

 

 

Le parcours d'hannibal
selon Tite-Live
Agrandir la carte